Découvrez RAF
Nouveaux produits
Nouveaux produits
Packshot Spicy Kush
  • Neuf
fleurs-raf
SPICY KUSH RAF
La Spicy Kush RAF est une fleur unique. Elle bénéficie de notre formule exclusive : le RAF. Le RAF, également appelé Rapid Absorption Formula, a...
30,00 € Prix
blue-girls-hhc-highsociety
  • Neuf
fleurs-raf
BLUE GIRLS RAF
La Blue Girls RAF est une fleur de caractère. Elle allie arômes typiques de cannabis et senteurs acidulées et boisées. Elle bénéficie de notre...
25,00 € Prix
skywalker-hhc-highsociety
  • Neuf
fleurs-raf
SKYWALKER RAF
La Skywalker RAF est une fleur qui bénéficie de notre formule exclusive RAF - comprenez Rapid Absorption Formula. Cette formule, élaborée en...
20,00 € Prix
Crazy-lemon-raf-highsociety
  • Neuf
fleurs-raf
Crazy Lemon Haze - RAF
Laissez-vous emporter par une vague de bonne humeur citronnée avec notre fleur de Crazy Lemon Haze RAF. Cette fleur indoor est une création unique...
25,00 € Prix
Tous les nouveaux produits
Questionnaire
Mon compte - parrainage
CBD, conduite et contrôle de police : toutes les questions que vous vous posez

CBD, conduite et contrôle de police : toutes les questions que vous vous posez

On entend beaucoup parler en ce moment de consommateurs de CBD qui ont eu leur permis de conduire retiré suite à un test de dépistage positif lors d’un contrôle de police.  Vous êtes de plus en plus nombreux à vous poser des questions sur le CBD, la conduite et les tests salivaires. Voici donc un récapitulatif de tout ce que vous devez savoir avant de prendre la route.

 

Est-ce que je peux conduire après avoir pris du CBD ? 

 

C’est un peu la question que tout le monde se pose. Légalement oui, car le CBD est légal du moment qu’il présente un taux de THC inférieur à 0,3%. Mais, d’après la loi, c’est aussi tolérance 0 au volant… De quoi y perdre la tête ! 

Du coup, qu’est-ce que ça veut dire ?  Concrètement vous pouvez prendre le volant après avoir consommé du CBD mais, il y a certaines précautions à prendre. Tout d’abord, les produits comme la fleur ou les extractions sont susceptibles de rendre le test de dépistage positif. Cela s’explique par le fait qu’en étant inhalés ou vaporisés, ces produits sont en contact avec la muqueuse buccale. Pile là où est effectué le test salivaire. 

Il est par contre très rare, voire impossible d’être positif en ne prenant que de l’huile ou de la tisane par exemple. 

Concernant votre capacité à conduire ou non, nous vous conseillons de toujours commencer par prendre du CBD en journée, un jour où vous ne devez pas conduire, et d’observer comment votre corps réagit. 

Si vous n’avez pas de somnolence particulière, vous pouvez prendre du CBD avant de conduire. Cependant, si vous avez un long trajet en voiture, nous vous conseillons d’attendre d’arriver à destination avant d’en prendre. 

 

Peut-on avoir un test salivaire positif en ne consommant que du CBD ?

 

Comme expliqué en amont, selon la forme de CBD que vous prenez, en cas de contrôle de police avec test salivaire de dépistage de drogues, vous pouvez être positif au THC. Cela s’explique par le fait que lorsque l’on consomme régulièrement un produit au CBD - et donc ayant un taux de THC pouvant aller jusqu’à 0,3% - le THC peut s’accumuler dans notre organisme. Cela est particulièrement vrai lorsque le produit CBD est en contact avec la muqueuse buccale comme lors de la vaporisation ou de l’inhalation. C’est pourquoi en général, les personnes qui sont positives aux tests de dépistage salivaire sont en général soit des fumeurs de fleurs de CBD, soit d’anciens consommateurs de THC.

Il serait en effet étonnant que quelqu’un se retrouve positif après avoir simplement consommé régulièrement des infusions au CBD. 

 

Quels produits au CBD sont à éviter avant de conduire ? 

 

Si le CBD est totalement légal, il contient néanmoins une infime quantité de THC (moins de 0,3%). Selon la forme de produit au cannabidiol que vous prenez avant de conduire, il y pourrait y avoir des risques que vous ressortiez positif au THC lors d’un contrôle salivaire. 

C’est notamment le cas avec les fleurs de CBD et les e-liquides au CBD. En vaporisation, les cannabinoïdes - dont le THC - sont en contact avec les parois buccales et peuvent donc engendrer un test salivaire positif. Il est presque impossible d’être positif qu’en consommant des produits comme de l’huile sublinguale, de la tisane ou encore des cosmétiques. 

Cependant, il faut savoir que cela est subjectif tant l’élimination du THC diffère d’une personne à l’autre. Les anciens consommateurs de THC peuvent également être encore testés positifs des mois après avoir stoppé complètement leur consommation.  

 

Au bout de combien de temps après un test salivaire positif serais-je de nouveau négatif ?

 

Il n’y a malheureusement pas de délai exact. Cela va dépendre de nombreux facteurs : comme votre consommation, vos habitudes, si vous consommiez ou non du THC avant mais aussi de votre métabolisme. Pour 2 personnes lambda ayant eu le même historique de consommation, l’une peut être testée positive alors que l’autre sera négative. Il est donc impossible de donner un délai précis. Mais, il est aujourd’hui possible de trouver en pharmacie des tests salivaires de dépistage du THC. Vous pouvez donc vous tester vous-même pour avoir une idée du délai d’élimination du THC de votre organisme. Attention cependant, ces tests restent moins précis que les tests « officiels » de la police. 

 

Quels produits au CBD sont à privilégier pour éviter d’être positif à un test salivaire ?

 

Normalement, vous pouvez consommer du CBD sous toutes ses formes sans risquer d’être positif lors d’un test salivaire de dépistage. Il faudrait en effet consommer une grande quantité de produits au CBD pour cumuler assez de THC pour rendre positif un test de dépistage. Cependant, il est préférable de ne pas fumer ou vaporiser de fleurs CBD ou autres extractions ou d’inhaler d’e-liquide avant de prendre le volant puisque les cannabinoïdes de la fleur seront présents en grande quantité dans votre muqueuse buccale. Les produits comme les isolats peuvent également être préconisés car ils contiennent uniquement du CBD et sont dépourvus de THC.

 

En cas de contrôle de police, que faire ? 

 

Si vous êtes arrêté lors d’un contrôle de police et que l’on vous soumet à un test de dépistage de drogues, ne refusez pas. Il est toujours préférable d’obtempérer, cela vous évitera d’empirer la situation en risquant 6 points de permis, 2 ans de prison et 4 500€ d’amende (Article L235-3 du Code de la route). 

 

En cas de test salivaire positif, vous pouvez demander une contre-expertise avec une analyse sanguine ou urinaire qui mettra en évidence le taux exact de THC dans le sang. Ces analyses complémentaires doivent cependant être effectuées au sein d’un laboratoire agréé. 

 

La Cour de Cassation dit que du moment où l’analyse sanguine prouve que l’on a fait usage de stupéfiant, le délit est constitué. (Cour de cassation, chambre criminelle, 12 mars 2008, N°07-83476 et Cour de cassation, chambre criminelle, 14 octobre 2014, N°13-81390). 

L’article L235-2 du Code de la route prévoit le recours à l’analyse sanguine lorsque le dépistage salivaire ou urinaire se révèlent positifs. En effet, sur le site officiel du gouvernement, il est mentionné que « En cas de prélèvement salivaire, les forces de l’ordre doivent vous proposer qu'une prise de sang soit réalisée. Cela vous permettra, si nécessaire, de demander une contre-expertise au juge ou de faire vérifier que vous prenez des médicaments psychoactifs ».

 

En conclusion, selon votre consommation de CBD, il est possible que vous soyez positif lors d’un test de dépistage effectué par les forces de l’ordre. Cependant, si c’est le cas, une prise de sang devrait confirmer que vous n’avez consommé qu’une faible quantité de THC - reflétant ainsi une consommation de CBD et non de cannabis. Par ailleurs, si vous êtes ancien consommateur de cannabis, même après plusieurs mois, vous pouvez encore être positif. Si vous avez un doute, il existe des dispositif en libre-service pour effectuer un test de dépistage par vous-même.