Questionnaire
Mon compte - parrainage
Surdose de CBD : possible ou pas ?

Surdose de CBD : possible ou pas ?

Face au cannabis dont les risques d’addiction sont connus, le CBD constitue la nouvelle manière légale et surtout sans danger de consommer du chanvre. Sa légalisation en France fut longue et laborieuse, mais a finalement abouti. Le cannabidiol échappe ainsi à la catégorie des stupéfiants, dont le THC fait partie.

Mais cela signifie-t-il que la consommation de CBD est totalement sans danger ?
Quid de ses éventuels effets secondaires sur la santé ?
Et qu’en est-il d’un risque d’overdose, de surdosage ?

CBD, bon dosage et overdose, voici tous les détails que vous devez connaître.

Le CBD a-t-il des effets secondaires néfastes sur la santé ?

Le CBD est l’un des cannabinoïdes de la plante de chanvre, au même titre que le THC ou encore que le CBN. A ce titre, il est doté de son lot de bienfaits supposés sur la santé, mais également de certaines contre-indications.

Il n’a ainsi pas à proprement parler d’effets secondaires dangereux sur la santé, bien au contraire. Toutefois, les médecins s’accordent sur le fait qu’il faut prendre en compte les principales contre-indications qui existent face à la consommation de cannabidiol, afin d’éviter tout risque de mauvaise réaction. Par exemple, il est déconseillé aux personnes souffrant de troubles cardiaques de consommer du cannabidiol. Cela est dû à la capacité qu'aurait le CBD de stimuler notre système cardio-vasculaire, lequel est déjà trop fragilisé pour les malades cardiaques. Autre exemple avec les femmes enceintes et allaitantes. Le recul scientifique est encore bien trop faible, or, durant une grossesse ou un allaitement, la moindre substance ingérée par la mère est transmise au nourrisson, un être particulièrement fragile. Il est ainsi vivement déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes de consommer du CBD, même en petite dose. Les risques identifiés sont les suivants :

  • une augmentation du risque de fausse-couche,
  • une augmentation du risque de grossesse extra-utérine,
  • un retard cognitif du bébé,
  • un retard de croissance et un faible poids à la naissance.

Toutefois, gardez à l’esprit qu’il ne s’agit là que de quelques exemples de contre-indications, de mélanges à ne pas effectuer au risque d’avoir des effets secondaires incontrôlés. Il faut donc bien différencier ces contre-indications d’une overdose. Il n’est ici aucunement question d’une overdose, car non, il n’est pas possible de faire une overdose sous CBD.

CBD et médicaments : une interaction à éviter

Les médicaments. Ils comportent leurs propres effets sur notre organisme, ainsi que d’éventuels effets secondaires et de contre-indications. En combinant consommation de CBD et de médicaments, le risque le plus important est de voir les effets des médicaments altérés, voire annulés. Or, cela peut avoir de lourdes séquelles sur la santé.

Il faut savoir que lors de la métabolisation du cannabidiol ainsi que des médicaments, notre corps n’est pas en mesure de se concentrer sur les deux substances en même temps. Ainsi, de nouvelles études ont démontré que le corps met la priorité sur les molécules de CBD, et non sur les médicaments. Conséquence ? Notre organisme va axer son action sur la métabolisation ds composants du CBD. Ce tri opéré par le foie entraînera une sorte d’inhibition des effets des médicaments. Cela est d’autant plus dangereux si les médicaments sont censés soigner une pathologie grave. Ainsi, même si vous buvez une simple infusion au CBD, il est préférable d’espacer cette dernière avec la prise de vos médicaments habituels.

CBD : aucun risque d'overdose

Avant de parler d’overdose, il est utile de distinguer le CBD de son cousin le THC. Il est indéniable que le THC est surtout consommé pour ses effets psychotropes et le sentiment d’euphorie qu’il procure. Cependant, il est important de souligner qu’il s’accompagne d'un fort potentiel addictif, ainsi que d’effets secondaires néfastes pour la santé tels qu’une altération du rythme cardiaque ou encore de la paranoïa.

Le cannabidiol, ou CBD, quant ) lui, est radicalement différent sur ces points. Il n’a pas du tout le même impact sur notre organisme. Pour entrer dans les détails, alors que le THC a une influence nocive sur notre tronc cérébral, le CBD quant à lui ne présente aucun danger de ce type. Il en va de même pour son risque addictif, qui est à zéro.

Il faut garder à l'esprit que le CBD a été légalisé en France, suite à de nombreuses études scientifiques attestant de l’absence de danger lié à sa consommation. Cette légalisation a notamment été permise grâce à l’absence d’effets psychoactifs et d’impacts graves sur l’organisme tels que l’altération de la respiration ou de la tension artérielle.

Information déterminante : le CBD légalement commercialisé contient moins de 0,3 % de THC. L’ensemble de ces informations confirment donc que le CBD ne rentre pas dans la catégorie des stupéfiants, qu’il ne présente aucun risque pour la santé, et surtout qu’il ne peut pas faire l’objet d’une overdose.

Conseils pour trouver le bon dosage de CBD au quotidien

Par définition, une overdose indique qu’une substance a été consommée dans des dosages extrêmement élevés et excessifs, menant à la défaillance de notre organisme voire à un risque de décès.

La consommation de CBD n’est soumise à aucune recommandation particulière en termes de dosage. Ce dernier est au contraire très variable, suivant divers facteurs tels que le poids, les habitudes de consommation, les besoins précis à satisfaire tels qu’un haut niveau de douleur ou une simple fatigue passagère, ou encore la régularité de consommation. En règle générale, on estime qu’il faut compter entre 1 et 5 mg par tranche de 5 kilos.

Le principal conseil destiné aux nouveaux consommateurs est de démarrer par un petit dosage, avec des produits à faible concentration en CBD. Le dosage peut ensuite être augmenté progressivement, jusqu’à atteindre les effets espérés. Sachez également que peu importe votre mode de consommation, il vous est toujours possible d’augmenter la concentration en CBD de votre produit au lieu du dosage.