Questionnaire
Mon compte - parrainage
CBD et contrôle de police : qu’est-ce que je risque ?

CBD et contrôle de police : qu’est-ce que je risque ?

Oui, l’achat, la vente et la consommation de CBD sont parfaitement légales en France. Toutefois, il ne faut pas prendre cela pour un passe-partout universel. Le fait que le cannabidiol soit légal ne veut pas dire qu’il faut en consommer de n’importe quelle manière. En particulier dans des contextes où une grande attention est requise, par exemple lorsque vous conduisez.

CBD et cannabis, est-ce que c’est la même chose ?
Tous les professionnels du CBD proposent-ils la même qualité de produits ?
Quels tests sont passés lors d’un contrôle de police ?
En cas de contrôle de police, qu’est-ce que je risque en ayant consommé du CBD ?

Nous vous précisons tout ce qu’il faut savoir dans cet article.

Bien distinguer CBD et cannabis

L’erreur la plus courante est de confondre cannabis et CBD. Or, consommer du cannabis et consommer du CBD sont deux choses bien distinctes.

Dans le premier cas de figure, celui du cannabis, on parle d’un stupéfiant. La vente et la consommation de cannabis sont interdites en France, notamment en raison des effets psychotropes et du risque addictif liés au cannabis. Il faut savoir que dès lors que l’on parle de cannabis, on parle en réalité de THC.

Pour sa part, la consommation de CBD ne présente pas les risques liés au THC. Bien au contraire. Sa commercialisation ainsi que sa consommation ne rentrent pas dans la catégorie des stupéfiants, et sont parfaitement légales. THC et CBD sont bien tous deux des cannabinoïdes. Toutefois, le THC est un stupéfiant dont la consommation est illégale, tandis que le CBD est parfaitement autorisé.

Attention cependant au fait que la législation varie d’un pays d’Europe à un autre. Il est donc utile de toujours vous renseigner en avance sur la législation des pays dans lesquels vous comptez voyager. De plus, si vous avez des fleurs et extractions de CBD (résine, isolat…) sur vous, gardez les contenants scellés et ne les ouvrez que dans un cadre privé. Sinon, veillez à conserver le ticket de caisse pour justifier de la légalité de vos produits.

L’importance de choisir avec précaution son fournisseur de CBD

Maintenant que nous avons confirmé que la consommation de CBD était légale, persiste encore la question de la provenance de ce cannabidiol. Tous les produits à base de CBD ne se valent pas. La qualité de la plante de chanvre utilisée, le processus de fabrication, le degré de pureté du produit, ainsi que les concentrations en CBD et/ou en THC (les produits à base de CBD contiennent régulièrement un faible taux de THC) sont autant de facteurs à prendre en compte.

Certains professionnels du CBD sont uniquement intéressés par l’opportunité financière que représente le secteur, et ne s’attardent pas réellement sur la qualité de leurs produits finis. D’autres fournisseurs cependant adoptent une attitude radicalement opposée. L’expérience de consommation du client est érigée en objectif, ce qui met l’accent sur la qualité des ingrédients ainsi qu’un processus de fabrication préservant les cannabinoïdes du produit.

Il s’agit précisément des valeurs véhiculées par High Society. Chanvre issu de l’agriculture biologique, transparence, traçabilité, pureté et fiabilité sont tant de garanties offertes à nos clients.

CBD : le fameux test de police salivaire

Si vous êtes sur le point d’être soumis à un contrôle de police, il faut garder à l’esprit que ce contrôle débutera par des questions de la part des forces de l’ordre. Suite à ces questions, vous serez peut-être soumis à un test visant à détecter la présence de stupéfiant ou d’alcool dans votre organisme. Le premier type de test en la matière est le classique test salivaire.

L’objectif de ce test salivaire sera de détecter si les produits CBD que vous avez consommé respectent bien la limitation française de 0,30 % de taux maximum en THC. Pour l’ensemble des produits à base de CBD, à l’exception des fleurs de CBD à fumer, vous ne risquez strictement rien. Et cela ne diffère pas suivant le fait que vous ayez une consommation ponctuelle ou bien régulière.

Le risque encouru est lié à la consommation de fleurs de CBD, lorsque ces dernières sont fumées. En effet, un tel mode de consommation engendre un taux élevé de THC dans l’organisme. Le test salivaire de la police peut ainsi être positif, et vous encourerez les sanctions associées.

CBD : quid du test urinaire et sanguin ?

Le test salivaire est une chose, mais le test urinaire ou sanguin en est une autre. Ce second type de test n’intervient que si le test salivaire s’est révélé positif.

Si votre test salivaire est négatif, le contrôle de police prend fin et vous pouvez repartir l’esprit serein. Cependant, s'il est positif, il faut vous attendre à passer un test complémentaire. Il sera ainsi soit urinaire, soit sanguin grâce à une prise de sang. Ce second test permettra de mesurer avec davantage de précision le taux de THC que vous avez dans l’organisme.

Les potentiels risques à connaître

Il est primordial que le produit CBD acheté corresponde bien au descriptif qui en est fait, en particulier s’agissant de la pureté des ingrédients ainsi que des divers taux de concentration. Sans cela, vous risquez d’être surpris lors d’un contrôle de police, et l’addition peut être salée. Amende, perte de points, voire retrait du permis … Les conséquences ne sont pas anodines.

Dans le cadre d'un test positif, soit avec un taux de THC supérieur à 0,30 %, les risques sont les suivants : 200 € d’amende, ouverture d’un casier judiciaire.

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que la consommation de produits à base de CBD n’est pas problématique en soi. Elle est au contraire parfaitement légale. L’enjeu se situe ailleurs : la fiabilité de votre fournisseur, et la qualité des produits achetés.