Questionnaire
Mon compte - parrainage
Consommer du CBD avec des médicaments, bonne ou mauvaise idée ?

Consommer du CBD avec des médicaments, bonne ou mauvaise idée ?

Tous les médicaments ne se valent pas. Certains font partie de notre quotidien, tandis que d’autres sont des traitements d’une grande intensité. Les mélanger à une autre substance active est toujours une question sensible, qu’il s’agisse d’alcool, de CBD, ou même simplement d’un autre médicament. Toute substance ingérée a ses propres effets sur notre organisme, raison pour laquelle il est primordial de rester vigilant lorsqu’on combine différentes substances entre elles. Et c’est le cas du CBD avec les médicaments.

Le CBD et ses propriétés thérapeutiques sans risque

Contrairement à son cousin le THC principalement connu pour ses effets psychotropes, le CBD n’est pas considéré comme étant un stupéfiant. Il est au contraire pleinement légalisé en France et dans bon nombre de pays d’Europe.

Ses effets thérapeutiques sur la santé sont d’ailleurs à l’origine de son succès. Anti-inflammatoires, anti-dépresseurs, anti-stress, soulagement de l’arthrose et des douleurs chroniques, facilitation de la digestion, augmentation du sentiment de bien-être, la liste serait apparemment longue. Tout cela est rendu possible grâce à la capacité qu’aurait le CBD à interagir directement avec les récepteurs de notre système endocannabinoïde. Ces derniers sont répartis dans l’ensemble de notre corps, et sont responsables de différentes perceptions telles que celle de la douleur ou celle du bonheur.

Précisons que l’ensemble des bienfaits du CBD sont sans risque sur la santé. En d’autres termes, il n’y a aucun effet secondaire les accompagnant, ni risque d’addiction. Nous pouvons nous pencher de plus près sur la manière dont notre corps réagit lorsque l’on consomme du CBD. Détails à suivre.

Comment réagit notre corps lorsqu’on consomme du CBD + des médicaments ?

Notre corps a une mécanique finement rodée dès lors qu’une substance est ingérée, peu importe la nature de cette dernière. Ainsi, lorsqu’on consomme du CBD, il est d’abord métabolisé par notre foie. Ce n’est qu’ensuite qu’il est distribué dans l’intégralité de notre organisme, par le biais de la circulation sanguine. Une enzyme, appelée enzyme cytochrome P450, est responsable de la décomposition en petites molécules de toute substance ingérée, menant à sa distribution dans le corps.

Lorsqu’on consomme simultanément du CBD et des médicaments, ce processus naturel suit une autre méthode. Notre corps aura alors tendance à se concentrer sur les composants propres au CBD. Au lieu de traiter pleinement les médicaments ingérés, le foie fera donc une sorte de tri, avec le CBD placé comme priorité et les médicaments relayés au second plan. Cela n’est pas sans conséquences. Le CBD déploiera bien ses effets sur l’organisme, cependant ceux des médicaments seront particulièrement inhibés. Une telle défaillance d’effets peut avoir de lourdes répercussions, en particulier si les médicaments sont pris afin de soigner une pathologie grave ou encore des symptômes relativement handicapants.

Autre conséquence potentiellement dangereuse : certains médicaments sont faits pour être rapidement ingérés par l’organisme. La consommation simultanée de CBD avec des médicaments empêche la décomposition correcte et donc assimilation des médicaments. Or, lorsque ces derniers ne sont pas correctement assimilés, divers effets secondaires néfastes tels que des maux de crâne ou des nausées peuvent faire leur apparition. Une étude américaine réalisée en 2020 a d’ailleurs listé plus d’une cinquantaine de médicaments pouvant être perturbés par la consommation de CBD.

Maintenant que les potentiels risques ont été établis, il n’en demeure pas moins que quelques conseils vous permettront de les minimiser.

Conseils pour consommer du CBD en même temps que des médicaments en toute sécurité

Bien entendu, la première chose à préciser est que consulter votre médecin préalablement à toute consommation de CBD est toujours une bonne idée. Votre médecin sera notamment en mesure de vous renseigner sur la compatibilité ou les risques à consommer du CBD avec les médicaments que vous prenez déjà.

Au-delà de cela, voici quelques conseils utiles pour consommer CBD et médicaments en toute sécurité :

  • espacez autant que possible la prise de CBD et celle de médicaments,
  • privilégiez des dosages faibles ou bien des produits à faible concentration en CBD tels que l’huile CBD Elixir 5%,
  • choisissez minutieusement la qualité des produits CBD consommés, en veillant à la traçabilité et à la qualité des ingrédients,
  • si le moindre doute persiste, attendez de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant de réaliser une interaction médicamenteuse avec du CBD.

Le cas des anti-dépresseurs

Les anti-dépresseurs, ces fameux médicaments très puissants et utiles, mais aux effets secondaires sur la santé tout aussi connus. Leur consommation seule est déjà grandement encadrée.

On estime à cet effet que le CBD a de grands risques d’interagir négativement avec des anti-dépresseurs. Cela se justifie de différentes manières. Tout d’abord, CBD et anti-dépresseurs auraient une action ciblée sur les mêmes zones du cerveau, ce qui pourrait provoquer une annulation des effets.

D’autre part, même si le CBD n’a rien à voir avec le THC et ses effets psychotropes, le CBD conserve tout de même un certain nombre d’effets sur l’organisme. Entre autres, il impacterait notre métabolisme et le fonctionnement de notre foie. A partir de là, il est facile de comprendre que la métabolisation des antidépresseurs se trouvera fortement altérée par la consommation de CBD.

Enfin, il est important de mettre la lumière sur certains types d'antidépresseurs. Les tricycliques et les IMAO. Ces catégories précises d'antidépresseurs sont les plus anciens présents sur le marché, dits de première génération. En tant que tels, leurs effets secondaires potentiellement à risque sont bien plus nombreux que ceux des antidépresseurs de dernière génération. Les nouveaux antidépresseurs disposent d’un bien meilleur recul scientifique que ceux de première génération, et sont de ce fait bien plus stables et fiables s’agissant de leur consommation.

Ce que l’on appelle les tricycliques, antidépresseurs de première génération, et les IMAO, quant à eux plus récents mais assez instables, sont deux types de médicaments considérés comme particulièrement dangereux lorsqu’ils sont combinés avec du CBD. Pour fonctionner, ils viennent bloquer l’assimilation des neurotransmetteurs de la norépinéphrine, de la dopamine et de la sérotonine. Or, le CBD agit précisément sur les mêmes neurotransmetteurs.

Autre exemple encore plus évoquant : celui du Xanax. Le Xanax est principalement consommé pour réduire l’anxiété. En petite quantité, il s’avère bénéfique. Cependant il est courant de constater de nombreux effets secondaires néfastes chez les personnes abusant du Xanax. Les troubles les plus courants sont la paranoïa, la somnolence ou encore la tachycardie. Combiner Xanax et CBD est donc un exemple de plus des interactions médicamenteuses à éviter à tout prix.