Découvrez nos nouveautés Greenhouse et Indoor !
Nouveaux produits CBD
Nouveaux produits CBD
LEMONSOURDIESEL-greenhouse-cbd-highsociety
  • Neuf
greenhouse-cbd
LSD CBD - Fleurs CBD
La LSD est une fleur acidulée, au profil terpénique des plus intéressants. LSD est son surnom mais son nom complet la Lemon Sour Diesel vous...
15,00 € Prix
PINEAPPLEKUSH-indoor-cbd-highsociety
  • Neuf
indoor-cbd-50100
PINEAPPLE KUSH CBD
Besoin d’évasion loin de votre quotidien ? La Pineapple Kush est à elle seule une promesse d’exotisme. Ses arômes d’ananas et de fruits tropicaux...
250,00 € Prix
LEMONSOURDIESEL-greenhouse-cbd-highsociety
  • Neuf
greenhouse-cbd-50100
LSD CBD
La LSD est une fleur acidulée, au profil terpénique des plus intéressants. LSD est son surnom mais son nom complet la Lemon Sour Diesel vous...
200,00 € Prix
PINEAPPLEKUSH-indoor-cbd-highsociety
  • Neuf
indoor-cbd
PINEAPPLE KUSH CBD - Fleurs CBD
Besoin d’évasion loin de votre quotidien ? La Pineapple Kush est à elle seule une promesse d’exotisme. Ses arômes d’ananas et de fruits tropicaux...
20,00 € Prix
Tous nos nouveaux produits CBD
Questionnaire
Mon compte - parrainage
Comment distinguer CBDA et CBD ?

Comment distinguer CBDA et CBD ?

Les cannabinoïdes, ces fameux composés de la plante de chanvre aux bienfaits si réputés, peuvent être complexes à comprendre. Dans la longue liste des cannabinoïdes, le CBD et le CBDA se démarquent aisément. Le CBD n’a pas besoin qu’on en fasse la promotion tant sa légalisation a accéléré sa consommation à grande échelle, tandis que le CBDA reste relativement méconnu. Afin de mieux comprendre ce qui relie mais également ce qui distingue ces deux substances, voici les principales choses à connaître.

Définition du CBD et de ses effets thérapeutiques

La légalisation du CBD en France a été un chemin long et fastidieux, mais qui n’a pas été suivi en vain. Le CBD est désormais officiellement légalisé, commercialisé librement, et surtout tamponné du statut de substance parfaitement saine pour la santé. En dehors de l’hypothèse d’un mélange médicamenteux, il n’y a pas de réelles précautions ou craintes à avoir s’agissant de la consommation de CBD.

En tant que cannabinoïde, le CBD détiendrait divers et nombreux bienfaits sur la santé, tels qu’un effet anti-inflammatoire, la capacité de faciliter la digestion, celle de réduire le stress, d’apaiser les insomnies, ou encore de procurer un état de bien-être général très satisfaisant mais sans les risques psychotropes propres au THC. L’ensemble de ces effets thérapeutiques est rendu possible grâce à l’interaction des molécules de cannabidiol avec notre système endocannabinoïde. Autrement appelé système cannabinoïde endogène.

Les récepteurs CB1 et CB2 composent ce dernier, et sont répartis dans l’intégralité du corps humain. Ils ont notamment pour rôle d’interpréter les taux de stress ou encore de bonheur, ou encore de percevoir le niveau de douleurs. En consommant du CBD, tout un chacun est en mesure d’altérer de manière positive ces perceptions dites nociceptives. Le CBD, en interagissant avec ces récepteurs CB1 et CB2, est en mesure d’inhiber les perceptions de stress et de douleur, et d’augmenter celles du bonheur et de la relaxation. Quid du CBDA ?

Qu’est-ce que le CBDA ?

CBDA est le diminutif d’acide cannabidiolique, un autre cannabinoïde de la plante de chanvre.

Mais avant de définir le CBDA, il est indispensable de retracer le processus d’évolution, ou de croissance, de la plante de chanvre.
Lorsque la plante de chanvre suit sa croissance, une certaine molécule est présente en quantité particulièrement importante : le CBGA, pour acide cannabigérolique. Le CBGA peut être considéré comme le véritable précurseur de l’intégralité des cannabinoïdes que nous connaissons. THC et CBD ne sont donc pas des cannabinoïdes « originels », loin de là. Le THCA et le CBDA sont respectivement à l’origine de l’existence du THC et du CBD.

Afin que le CBDA devienne du CBD, il faut correctement sécher la plante de chanvre. Alors, ses effets se répartissent de manière homogène et il fournit une molécule adaptée à une consommation régulière et ayant très peu de contre-indications.

Attention cependant au fait que si le CBDA est la « mère » du CBD, cela n’est pas sans raison. Le CBDA se révèle être extrêmement fort et puissant, ce qui est à double-tranchant. Il serait apte à soulager des maux importants allant jusqu’aux nausées intenses, mais il est recommandé de veiller à ne pas consommer de dosage trop élevé, ou de demander l’’avis médical de son médecin.

Où en est la recherche sur le CBDA ?

Le fait que le CBD soit maintenant légalisé signifie que les études à son sujet se sont décuplées les années passées. La vérité n’est pas la même s’agissant du CBDA, qui pour sa part reste méconnu du grand public, ainsi que peu étudié. Ce n’est qu’avec une augmentation significative des essais cliniques que l’on pourra guider l’opinion publique sur le sujet du CBDA. En attendant, quelques recherches scientifiques effectuées sur des cellules permettent tout de même de se forger une idée sur son rayon d’action.

La principale piste suivie est celle du soulagement de l’anxiété grâce au CBDA. Des recherches ont démontré que le CBD, le cannabidiol, aurait un effet positif sur l’anxiété sociale des consommateurs. L’association du CBD aux récepteurs de la sérotonine rendrait cela possible. Mais le CBDA, pour sa part, aurait 100 fois plus d’efficacité et d’affinité avec les récepteurs de la sérotonine que le CBD. 100 fois plus ! A partir de là, les recherches scientifiques sont allées souligner le potentiel effet anti-nauséeux du CBDA.

Il est toutefois important de souligner que ces recherches en sont encore à leur stade précoce. Elles ne sont pour lors menées que sur des cellules en laboratoire, ainsi que sur des animaux. Les années à venir seront sans nul doute primordiales pour en connaître davantage sur le CBDA et ses secrets.

CBD versus CBDA : les différences à connaître

Oui, le CBD et le CBDA ont des points communs qu’il est difficile de nier. Le CBDA n’est rien d’autre que la molécule mère du CBD, et aucun des deux n’a d’effets psychotropes.

Leurs différences sont plus subtiles. Tout d’abord, d’un point de vue chimique, le CBDA a une forme acide tandis que le CBD est plutôt neutre. Cela joue énormément sur la puissance et les effets secondaires de la substance, ces facteurs devenant tout à fait assimilables dans le cas du CBD. Il est par exemple possible de consommer du CBD sous forme d’huile en différentes concentrations, de la plus légère à 5% à la plus intense à 30%. L’intensité est donc modulable par le consommateur, tandis que le CBDA n’offre pas cette flexibilité.

Ensuite, on relève que le CBDA serait particulièrement efficace pour apaiser tant instantanément que durablement les nausées et vomissements, alors que le CBD n’a pas ce pouvoir.

Enfin, les effets antalgique, anti-inflammatoire et anti-dépresseur du CBD ne semblent pas ou peu présents au sein du CBDA. Toutefois, les recherches scientifiques sont encore maigres, il est nécessaire de patienter avant de pouvoir pleinement se faire une idée des effets du CBDA.

La complémentarité du CBD et du CBDA

Au-delà de ce qui les différencie, il semblerait que CBD et CBDA arborent une certaine complémentarité. De plus en plus de tests révèlent que les deux cannabinoïdes ont le plus grand potentiel d’action lorsqu’ils interagissent ensemble. Ils seraient capables d’augmenter leur puissance mutuelle, et de ce fait de décupler l’intensité et la durabilité des effets ressentis. Vigilance cependant sur ce point. Tel que précisé précédemment, les recherches sur le CBDA sont encore en cours, le recul scientifique est donc insuffisant pour recommander une consommation simultanée de CBD et CBDA.