Infusions CBD

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Le cannabis serait efficace pour gérer les symptômes de la ménopause !

Le cannabis serait efficace pour gérer les symptômes de la ménopause !

Chaque année, plus de 2 millions de femmes atteignent leur ménopause, qui se définit comme la fin de leur cycle menstruel. En d’autres termes, elles connaissent l’arrêt naturel de leurs fonctions reproductrices, et ce phénomène s’accompagne souvent de désagréments divers : sueurs nocturnes, bouffées de chaleur, sautes d’humeur… Le cannabis médical pourrait toutefois incarner une alternative naturelle pour soulager ces symptômes !

Des études prometteuses

En Californie, des chercheurs du San Francisco VA Medical Center ont entrepris d’interroger un panel de 232 femmes, dont la moyenne d’âge s’élevait autour de 56 ans, dans le cadre d’une enquête sur la santé des femmes vétérans. Le but de cette étude était d’étudier en détail leur gestion de la ménopause.

Plus de la moitié de ces femmes ont ainsi déclaré souffrir de symptômes gênants liés à leur ménopause : 54 % d’entre elles sont sujettes à des bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes, 27 % à des insomnies, et 69 % ont signalé des symptômes d’ordre génito-urinaire.

Sur l’ensemble de ce panel, 27 % des femmes ont déclaré consommer ou avoir consommé du cannabis, dans le but de gérer ces désagréments.

10 % des femmes de cette étude ont également manifesté un intérêt à l’idée d’essayer le cannabis dans un futur proche pour tenter de mieux gérer leurs symptômes de la ménopause. Par ailleurs, l’étude a également indiqué que les femmes avaient davantage tendance à se tourner vers le cannabis que les thérapies traditionnelles liées à la ménopause, comme le traitement hormonal.

Seulement 19 % des femmes de ce panel ont indiqué employer un type de gestion des symptômes de la ménopause plus traditionnel, comme par exemple l’hormonothérapie.

cannabis ménopause

Une alternative saine et naturelle

Selon Carolyn Gibson, auteur principal de cette étude : « Ces résultats suggèrent que la consommation de cannabis pour gérer les symptômes de la ménopause peut être relativement courante ».

De son côté, Paul Armentano, directeur adjoint de NORML, se réjouit de cette étude : « Bien que l’usage thérapeutique du cannabis par les vétérans ne soit pas tout à fait rare, elle est parmi les premières à mettre en évidence l’utilisation de marijuana par les vétérans pour cette condition particulière ». Il précise également qu’en vue du taux d’utilisation relativement élevé du cannabis chez cette catégorie de femmes, les scientifiques auraient tout intérêt à explorer cette piste, en portant une attention particulière à son innocuité, son efficacité et sa prévalence auprès des femmes concernées par la ménopause.

De nombreux chercheurs semblent partager cette opinion. En effet, malgré des résultats très prometteurs, l’échantillonnage de cette étude reste relativement petit, et il serait donc judicieux de poursuivre les recherches avec des panels plus larges.

Enfin, la directrice médicale du NAMS, le Dre Stéphanie Faubion a indiqué que cette étude permettait de mettre en lumière une tendance quelque peu préoccupante, ainsi qu’une nécessité de recherches complémentaires liées aux éventuels risques et avantages liés à la consommation de cannabis pour gérer les désagréments de la ménopause.